blason

 

 

Commune détachée de Cellule en 1869

Origine du nom:le nom de Cheix est fréquent dans le Puy de Dôme;Il désigne un endroit rocheux ,ce qui ne convient guère au Cheix sur Morge.

(Cheir au 12ème Siècle;au Chier,le chey).

L'occupation du territoire est ancienne.D'aprés Tardieu ,des hâches en pierres ont été trouvées au 19ème Siècle dans un tumulus au sud du village;En 1924,à l'ouest ,sur la rive droite de la morge et tout prés du moulin ,ont été explorés deux souterrains comportant salles et galeries avec une tombe dâtant du 2ème Siècle ou 3ème Siècle ,un fragment de crâne et des céramique

 L'histoire commence seulement au milieu du 13ème Siècle quand ELDIN et Guillaume de Vendat se reconnaissent vassaux d'Alphonse de Poitiers pour ce qu'ils ont "in villa del chier".Les seigneurs sont nombreux,généralement des Robins de Riom,depuis Perronet de Saillat (1559)époux de Gasparde Bégon de la Rouzière ,jusqu'à Amable du Fraisse ,seigneur du Cheix et de Sainte Christine,procureur du roi à Riom et ....député du tiers-état aux états généraux de 1789.Sa seigneurie comprenait un droit de péage"Pont d'Auchier" jusqu'à ce qu'un arrêté du conseil du roi,le 20 octobre 1739 déclare le péage supprimé.

Au 18ème Siècle ,de vives contreverses surgissent au sujet du marais communal ,soit qu'elles portent sur le droit de parcours ,soit qu'elles concernent l'exercice de la justice,plusieurs communautés se trouvant en cause.

Le Cheix est une étape sur la route Gannat-Clermont;celle-ci passe alors prés d'Aubiat et la croix d'Aubiat marque la limite entre le Bourbonnais et l'Auvergne.

 La route est refaite au milieu du 18ème Siècle et le nouveau pont en pierre de taille à 3 arches doit être construit par l'entrepreneur Raimbaux pour la somme de 37000livres.(adjudicationdu 15.01.1754).

A la fin de la période révolutionnaire ,la surveillance de la grande route ,bien fréquentée par les diligences doit être accentuée;en 1800,12 chasseurs en sont chargés;Ils logent au Cheix mais les habitants ne veulent ou ne peuvent leur fournir l'hébergement ,ni la lumière ,ni le chauffage,(ils ne disposent eux-mêmes que"d'un peu de feuilles ramassées l'été" pour se chauffer).Aussi les disperse t-on à Pontmort et à la Moutade,à condition qu'ils se trouvent sur place pour le passage des diligences.

La localité s'agrandit et une chapelle vicariale est édifiée en 1857;10 ans plus tard ,elle devient l'église paroissiale .En juillet 1944,les résistants en coupant le cable téléphonique souterrain au Cheix,en application d'un plan général ,isolent ainsi les unités Allemandes.

Voir les Photos ICI 

Photos de classe sur ce site : ICI