Police de proximité :

Dès le XVIIe siècle résidait à Cellule un sergent royal chargé de la sécurité et de la répression des infractions. Son implantation dans le bourg souligne l’importance de la paroisse qui, outre Saulnat et Pontmort, englobait également La Moutade et Le Cheix. Dans les années 1630, il s'appelait Claude Bernardet et habitait Saulnat. C'était l'époque où la chasse aux contrebandiers du sel battait son plein, mais il contrôlait aussi la circulation des personnes, enquêtait à la suite de plaintes, faisait office d’huissier, était missionné par le juge pour des décès suspects ou surveillait le cours de la Morge et du Chambaron pour prévenir les inondations.

Un siècle plus tard, il n’est plus fait mention de sergent, sans doute parce que la proximité de Riom avait fait supprimer cette charge. Après la Révolution, la sécurité des personnes et des biens peut à nouveau être assurée dans les petites communes, mais aussi cela sera à la charge de la commune.

 

Actes de décés :

En octobre 1801 un habitant de la Moutade fut trouvé mort dans un champ de Pontmort, et un juge fut délégué pour constater le fait, mais il n’y avait toujours pas de garde pour assister le maire : “Du vingt fructidor an dix de la République Française, acte de décès d’un homme inconnu que la voie publique indique pour être Saturnin Bertet de la Moutade suivant le procès-verbal dressé le vingt fructidor an dix par le premier suppléant de la justice de paix de l’arrondissement de l’est de Riom; constaté par moi Jean Demay maire de Cellule faisant les fonctions d’officier public de l’état- civil.”

En mars 1804 on trouva un cadavre à La Moutade et apparemment sans enquête de police, le maire fit enterrer l’inconnu au cimetière : “Du dix-sept ventôse an douze de la République Française, acte de décès d’un homme inconnu qui a paru avoir cinquante ans taille de quatre pieds neuf pouces teint plombé et olivâtre décédé ce aujourd’hui en ce lieu de Cellule sur la déclaration à nous faite par Amable Noël et Marien Marcheix tous deux domiciliés de cette commune et d’âge parfait lesquels n’ont su signer; constaté par moi Jean Demay maire de Cellule faisant les fonctions d’officier public de l’état civil.