La Moutade était un petit village du centre de la France. Le village était  situé dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne. Le village de La Moutade appartient à l'arrondissement de Riom et au canton de Riom-Est. Le code postal du village de La Moutade est le 63200 et son code Insee est le 63244. Les habitants de La Moutade se nomment les Moutadaires.

Cellule est l’agglomération où il y a le plus de constructions modestes à une ou deux ouvertures : l’ancien séminaire qui est aujourd’hui le foyer d’accueil du Viaduc n’est, à cette époque, pas encore construit. A l’inverse, à Saulnat et à Pontmort, les châteaux et gentilhommières, qui relèvent de la catégorie "de luxe", creusent l’écart. Le standing médiocre de Cellule confirme donc l’interprétation des chiffres du recensement quant au nombre d’habitants et à la composition des familles, et souligne la disparité qui existe au sein de la commune entre ses différentes composantes.

Jugeant qu’il y a eu discrimination, les habitants de La Moutade font circuler, dès
juin 1840, une pétition pour "la distraction de la section de La Moutade afin d’avoir une mairie propre" et ne plus dépendre de Cellule. Cette pétition est examinée par le conseil municipal cette même année au cours de deux séances animées dont les résultats sont d’abord incertains puis hostiles à ce projet. Six ans plus tard, la question est à nouveau à l’ordre du jour, d’autant plus actuelle que l’écart de population entre la Moutade et son chef-lieu s’est encore accru : La Moutade connaît une légère progression alors que Cellule voit sa population diminuer sensiblement. Le vote du conseil municipal est favorable à ce projet, mais la trop faible majorité entraîne des contestations et la motion est reportée.

En 1854, la question est une nouvelle fois débattue et la sécession à nouveau approuvée dans son principe, à condition que les frais engagés par l’opération soient à la charge des habitants de La Moutade puisqu’ils sont demandeurs. Enfin, un an plus tard, le projet de séparation est accepté, suite à un long rapport très favorable à cette idée. Il aura fallu quinze ans pour que le projet prenne forme et soit accepté par les membres du conseil municipal de Cellule, avant d’avoir aussi l’agrément des conseils d’arrondissement. Mais il faudra encore autant d’années pour que cela aboutisse à la création effective d’une commune autonome de La Moutade. L’indépendance est un long combat...