La maison de Durat (de Durato) est originaire du pays de Combrailles, qui faisait anciennement partie de la Basse-Auvergne, et fut depuis incorporé au Bourbonnais. Elle a eu pour berceau une châtellenie de son nom, située non loin de la ville de Pionsat, châtellenie qu'elle possédait de temps immémorial en haute litige et seigneurie, ne reconnaissant d'autre supériorité féodale que celle des ducs d'Auvergne, dont elle relevait en plein fief et sans hommage intermédiaire. (Arrêt du parlement de Paris du 23 décembre 1430). Un château fort existait dès le XIe siècle. Il ne subsiste à ce jour qu'une motte féodale surplombant un étang à la sortie de Pionsat.

Le seigneur de Saulnat était l’un des principaux nobles de la Limagne et portait de titre de "Seigneur de Blot et Saunat". Le bourg avait également un officier de police et un notaire en résidence, un curé et un vicaire à demeure dont la juridiction s’étendait aux villages de La Moutade et du Cheix, outre Pontmort et Saulnat. Les affaires que traitait le notaire royal le conduisait aussi au Mas, à Beauregard, à Aigueperse, à Varennes, à Pessat-Villeneuve ou à Saint-Bonnet.

FRANÇOIS DE DURAT, qualifié Haut & Puissant Seigneur, Chevalier, Seigneur du Mazeau, de la Serre, de Vaurène, de Buffière-Vieille, de Fournoux, de la Mazière & de la Moutade, né le 9 Janvier 1683, dit le Comte de Durat, fit son testament le 27 Juin 1726, par lequel il déclara qu'il voulait être enterré dans la paroisse de la Serre, au tombeau de ses prédécesseurs, & mourut la même année, suivant un acte original du Ier Octobre 1726.

Il avait épousé, par contrat du 7 Mars 1707, Marie d'Allemaigne, morte le 3 Novembre 1726, fille de François d'Allemaigne, Ecuyer, Seigneur de la Vergnière, de la Moutade, de Monclar & autres lieux, & de Dame Anne Noblet de la Roche-Aymon.

JEAN DE DURAT, qualifié Haut & Puissant Seigneur, Chevalier, Seigneur-Comte du Mazeau, de la Serre, de Buffière-Vieille, de Vaurène, de la Moutade, de la Vernière, de la Mazière, de la Combe, de Buxerolle, de Secondat, &c, né le 6 Septembre 1714, appelé le Comte de Durat-Buxerolle, a été Enseigne, & ensuite Lieutenant dans le Régiment Royal-Marine, où il a commencé de servir en 1730. Il s'est retiré en 1736, & est mort en Novembre 1772. Il avait épousé, 1° par contrat du 12 Novembre audit an 1736, Gabrielle d'Affy, morte au mois d'Août 1741, fille de Silvain-Jacques d'Affy, qualifié Chevalier, Seigneur de Viersat, de Chastelguion & de la Gagnerie, & de Dame Marie Ravier; & 20 par autre contrat du 21 Février 1748, Françoise de Bosredon, fille de Jérôme-Marien de Bosredon, qualifié Haut & Puissant Seigneur, Chevalier, Seigneur de Vielvoifin, de Marlange, du Condofeix, de Panoyriex, de la Saudade, &c, & de Dame Louise de Bosredon, & nièce de Jean-François de Bosredon, Chevalier de Malte & Commandeur de la Vinadière.